Logo UHasselt

menu

Olyfran-33


Historiek

Reisverslagen

Logo UHasselt Universiteit Hasselt - Knowledge in action

REISVERSLAGEN EDITIE XXXII

 

Interrail:

(geschonken door de NMBS)

Wout Van Bavel - Olyfran laureaat van het schooljaar 2017-2018 - derde in de categorie MAX-TKSO.

(Wout Van Bavel heeft zijn prijs als laureaat van vorig jaar, deze zomer opgenomen)

 

Doordat ik, Wout Van Bavel, met Olyfran een goede score behaald heb, kreeg ik van de organisatie een Interrailticket toegestuurd. Dit is een ticket waarmee je gebruik kan maken van bijna het hele spoorwegnetwerk van gans Europa. Hier heb ik dus ook heel dankbaar gebruik van gemaakt, en het werd een fantastische trip die ik nooit zal vergeten.

We begonnen de reis met twee: ik en mijn zus Lore. Samen trokken we na mijn laatste examen van het hoger onderwijs naar het Zweedse Stockholm. Hier hadden we achteraf bekeken iets te weinig tijd ingecalculeerd, want we hebben niet de volledige stad kunnen bezoeken. Maar zelfs enkele dagen waren genoeg om te zien dat deze stad totaal anders is dan bijvoorbeeld het Belgische Antwerpen. Heel veel jonge ouders, heel sportieve mensen, en een mentaliteit dat 20°C hier wordt aanzien als 35°C. Vanaf dat het zonnetje scheen, ging de bevolking van Stockholm massaal naar het park om er te zonnen.

Na enkele dagen was het al vaarwel Stockholm, en hallo Kopenhagen! Onze volgende stop lag dus in Denemarken. Een heel mooie stad die wel een beetje lijkt op Stockholm, maar ikzelf vind het toch nog net iets charmanter. Misschien is dit zo omdat we hier anderhalve dag meer de tijd hadden dan in Stockholm, dat laat ik in het midden. Hier hebben we het heel gezellig gehad, we hebben samen een fiets gehuurd en alle uithoekjes van de stad bezocht. We hadden toevallig net onze trip naar Kopenhagen geboekt op dezelfde data als het Deense hard rock-festival: Copenhell. Het spreekt dus voor zich dat we in de stad bijzonder veel ruige figuren zijn tegengekomen. Maar dit soort mensen doet natuurlijk geen vlieg kwaad, dus we hebben hier geen last van gehad. Onze trip in Kopenhagen eindigen deden we met een wegwerp-bbq, waarmee we plaatsnamen aan het water van Kopenhagen. Een heel gezellig einde van onze trip hier, om vervolgens weer voort te trekken naar de volgende stad.

Deze volgende stad is Berlijn, de enorme hoofdstad van Duitsland. Om kosten te sparen, namen we nergens een ticketje voor de metro, behalve hier. Berlijn is immers zo groot dat de afstanden te voet niet doenbaar waren. We raakten in Berlijn na een bijzonder lange treinrit van maar liefst 9 uur, al moesten we wel overstappen in Hamburg.

Dat Berlijn de gevolgen van WOII draagt is redelijk duidelijk. Niet per se dat de stad een beetje vervallen is, maar bijzonder veel monumenten zijn in het teken van de tweede wereldoorlog. Ook de communistische invloeden van het verleden zijn nog zichtbaar, dit merkten we toen we een panoramazicht hadden in de tv-toren van de Alexanerplatz. Het was zo duidelijk om te zien welke kant communistisch was, omdat deze gebouwen bijna allemaal identiek waren, en zonder al te veel variatie.

Berlijn was voor mij een speciale trip, omdat er hier een wissel gebeurde van mijn gezelschap. Mijn zus vertrok terug naar huis, omdat zij een full-time job heeft, en de volgende ochtend op haar werk verwacht werd. Ik ben echter geen moment alleen geweest, want mijn vriendin maakte de omgekeerde beweging. Mijn reis gaat vanaf hier verder met haar, en zij zal pas mee terug naar huis komen samen met mij.

Omdat wij elkaar iets langer dan een week hadden moeten missen, stond de eerste dag volledig in het teken van bijpraten, en ontspannen. Berlijn is ook een toffe stad voor gewoon wat te wandelen, en terrasjes te doen. Uiteraard zijn we er daarna wel terug ingevlogen.

Ik heb enkele dingen wel dubbel bezichtigd, maar dat had ik er wel voor over aangezien mijn vriendin dit nog allemaal wou zien. Ik heb in totaal een volledige week doorgebracht in Berlijn, om daarna door te reizen naar Praag.

Na een treinrit van ongeveer 4 uur kwamen we aan in de mooie stad die we bezocht hebben. Hier waren zowel ik als mijn vriendin het er over eens, dat Praag echt een fantastisch mooie stad is. Mooie uitzichten, lekker eten, relaxen, het hoorde er allemaal bij hier. Ik zou de Tsjechische hoofdstad dus altijd aanraden aan anderen, en misschien over enkele jaren nog eens zelf opnieuw bezoeken.

Na Praag volgde het Hongaarse Boedapest. Dit was een zeer lange rit op de trein, dus de eerste dag was onze pijp eigenlijk wel een beetje uit. Onze eerste avond spendeerden we dus in de Jacuzzi van het hotel.  Niet onbelangrijk: omdat mijn mama en stiefpapa ons ook niet zo lang konden missen, maakten zij er een city tripje van, om ons te kunnen bezoeken. Deze stad doen we dus met zijn vieren.

Ook Boedapest is zeker een mooie stad, maar helaas begint de vermoeidheid ons hier al parten te spelen, vooral bij mij. Zoveel citytrips zijn nu eenmaal vermoeiend. De teller zal eindigen op zes steden. Dit had als gevolg dat we wat kwaaltjes begonnen krijgen, en niet meer tot de uiterste hoeken van de stad konden gaan.

De mooiste dingen hadden we dan toch achter de rug, en dus konden we weer vertrekken richting de volgende stop: Wenen. Ook één van de mooiere stops van de reis, maar we kampten met hetzelfde probleem als in Boedapest: toenemende vermoeidheid. Dus hier hebben we ons ook niet meer al te hard ingespannen, maar toch wel wat mooie dingen meegenomen.

Dan kwam mijn reis tot een einde in de luchthaven van Wenen. Wat een avontuur is dit geweest. Ik moet eerlijk zijn, ik zou deze reis nooit gedaan hebben als ik het ticket niet had gewonnen, maar wat ben ik blij dat ik het gedaan heb. Heel wat steden mag ik nu van mijn bucketlist schrappen. Het is moeilijk om favorieten aan te duiden, maar als ik ze zou moeten rangschikken van meest geliefd tot minst geliefd, zou het zo zijn: Praag – Wenen – Kopenhagen – Boedapest – Berlijn – Stockholm. Daar wil ik natuurlijk niet mee zeggen dat ik Stockholm niet mooi vond, het waren stuk voor stuk parels.

Ik ben ook heel blij dat ik geen enkel moment alleen ben geweest, al was dit ook een avontuur op zich. De reis plannen nam bijzonder veel tijd in beslag, en ook de kosten lagen enorm hoog. Want mijn treinticket was gratis, maar dan heb je nog geen overnachtingsplaats voor een volledige maand, of nog niets van eten, laat staan dat dingen bezoeken goedkoop is. De rekening is dus nog enorm hoog opgelopen, maar dat was het zeker waard. Het was een ervaring om u tegen te zeggen, en ik ben heel dankbaar dat ik deze kans heb gekregen van Olyfran.

 

 

 

CLIP Taalvakanties
(geschonken door CLIP Taalvakanties)

 

Olivia De Ridder - Olyfran laureate van het schoojaar 2018-2019 - tweede in de categorie JUNIOR

 

 

Cet été, grâce à Olyfran, j’ai pu participer à un stage de langue de CLIP « taalvakanties ». J’ai adoré l’expérience et j’aimerais vous en raconter. Pour réaliser cela j’ai écrit ce récit sur mon séjour à Villeneuve-de-berg en Ardèche.

26-07-2019

Mon père m’accompagne à Gand pour mon départ. Une monitrice nous accueille très gentiment, elle prend le temps de parler à tout le monde et elle laisse nous faire connaissance.  Après que nous avons récupéré les autres participants aux deux autres points de prise en charge, nous sommes partis en direction d’Ardèche. Pour mettre l’ambiance nous avons fait quelques jeux en français dans le bus. 

27-07-2019

Apres un voyage assez longs on arrive finalement, dès qu’on arrive c’est tout en français. Chez CLIP ils travaillent avec des remarques, des remarques négatives si tu parles le néerlandais et positives si tu fais des efforts pour parler le français. Au début c’est un peu difficile pour s’habituer à toujours parler le français, mais on s’adapte très vite. Comme on venait d’arriver et que nous étions très fatigués, ils ont fait doucement avec nous. D’abord on s’est présenté et après ils ont fait les groupes. Il y en avait 4 : les groupes A,B,C et D. Moi j’étais dans group C, mais il ne faut pas s’inquiéter si tu n’es pas dans le même groupe que tes amis car on fait aussi des activités ensemble avec tous les groupes ou ils mettent A et B ensemble et C et D, en tout cas c’est toujours chouette et il y a toujours de l’ambiance. Puis on a fait une petite promenade en ville, un tour de la maison et la distribution des chambres. Et pour l’activité du soir on a fait un « Belgiums got talent », deux équipes se battaient dans des épreuves dans lesquelles on devait danser, chanter, finir les paroles…Après c’était bien l’heure pour aller se coucher.

28-07-2019

Après le petit déjeuner on commence avec nos premiers ateliers de langue. On jouant des jeux on apprend sur les homophones et les comparaisons. On écoute des chansons françaises, on parle des paroles, on choisit notre chanson préférée et on en fait une vidéo en déguisements et avec une chorégraphie inventée. Après on joue encore quelques scènes trop marantes, car on ne savait pas ce que les autres devaient jouer. Quand on est une grand-mère qui veut danser la que leu leu et un facteur pressé ensemble ça donne une scène hilarante. Puis l’après- midi on a fait de l’aquagym et du polo de l’eau dans la piscine. Quand on est sorti de l’eau, on a fait du tir à l’arc, je ne l’avais encore jamais fait mais je me suis vraiment amusé. Le soir on était transformé dans des aventuriers qui allaient cambrioler 3 tombes des mayas pour voler des trésors avant que quelqu’un d’autre les trouve. La première tombe était comme un  « escape room », en travaillant ensemble on a pu sortir à temps avec quelques trésors. La deuxième tombe était pleine d’obstacles qu’on devait surmonter comme équipe. Et dans la troisième tombe il y avait plein de missions comme: trouvez un insecte, dansez la danse des canards, faites un câlin de group pendant 30 secondes…Mon équipe n’a pas gagné mais on s’est amusé beaucoup.

29-07-2019

Notre première vraie sortie. Destination? Avignon. On fait un petit tour de la ville, les remparts, le château des papes et bien sûr le pont. Après on a fait un jeu, mais pour gagner il nous fallait de l’aide des passants qui devaient deviner le mot français quand on le décrivait ou danser la « Macarena » avec nous, c’est toujours très marrant. On reçoit un peu de temps libre et après c’est parti pour l’aqua-parc. De milliers de toboggans, une rivière de bandes, des bassins partout et des amis, c’est bien tout dont on a besoin pour passer un après-midi incroyable. Le soir on joue un jeu avec des maladies inventées comme des gens qui pensent qu’il sont des extraterrestres...

30-07-2019

Vroooommm…on se lève très tôt mais pour quelle raison! La vitesse, l’adrénaline ça c’est le karting. Au début je n’osais pas trop mais à la fin je voulais repartir une deuxième fois. L’après-midi on a fait un droppage et oui peut-être que ça ressemblait plus à une balade, mais quelle balade! Je suis tombée amoureuse de la vue qu’on avait, la nature qui nous encerclait tout le temps, le calme…le soir on a vécu un mardi Villeneuvois, des stands avec des produits frais et de l’ambiance partout. Après on a fait un demi-boum. C’est comme un boum normal sauf que le DJ arrête les chansons dans la moitié. Plaisir garanti!

31-07-2019

Jouer times-up, faire du karaoké et de l’aquagym, écrire notre propre chanson mais aussi un quiz sur la culture française…on a bougé beaucoup le mercredi.

01-08-2019

Valon pont d‘arc. Ici on a fait des photos avec des gens en formant le mot CLIP, les gens devaient signer une carte d’anniversaire ou répondre aux questions sur l’année 1984 quand CLIP a commencé, toutes les missions étaient liées au trente-cinq ans de CLIP. Après un peu de temps libre on est parti pour faire du kayak sur l’Ardèche. Une petite pause nous permet de faire des photos et nager un peu. Après le dîner c’est le boum!

 

02-08-2019

La matinée on a joué au ping-pong, UNO, présidents…et on a préparé notre activité de l’après- midi, on organise une kermesse pour de petits enfants âgé de trois à cinq ans avec thème « le moyen âge ». Déguisés en princesses, princes et monstres, on s’occupe des enfants. Ils étaient trop mignons, ils collaient sur mes jambes, ils m’ont fait de beaux dessins, je l’ai bien adoré. Puis on a fait un bivouac, comme toujours on avait une vue trop jolie. On a chanté des chansons, bavardé et joué au loup-garou. Moi et mes copines on était quatre dans une tente pour deux à maximum trois personnes, on était allongées l’une sur l’autre, pas trop agréable mais très amusant.

 

 

03-08-2019

Le jour de notre retour en Belgique. Mais la journée était encore remplie jusqu’au dernier moment avant notre partie. Nous sommes rentrés du bivouac et puis repartis pour Montélimar, la ville du nougat. Comme d’habitude on parle au passants cette fois-ci on leur montre des cartoons, ils doivent nous raconter des blagues françaises…on a rigolé très fort! Encore un peu de temps libre et puis l’accrobranche. Grimper comme des singes dans les arbres, ça aussi ce sont les vacances CLIP! Quand on retourne à Villeneuve des posters nous attendent, sur les posters il y’a le nom d’un moniteur ou participant, l’intention est d’écrire un petit message ou juste ton nom. Mon poster est plein d’aventures que je chéris et de souvenirs pour la vie. Malheureusement c’était bien la fin de la semaine…c’était difficile de dire au revoir, le groupe, les moniteurs et la région vont me manquer beaucoup.

 

04-07-2019

On s’est amusé du premier moment au dernier. Même sur le bus. On a chanté comme tout, raconté notre vie entière etc.  Mais c’était bien fini, alors on a échangé encore quelques informations de contact, on s’est donné un dernier câlin, on s’est dit au revoir, on a séché nos larmes et on est tous reparti avec nos parents pour leur raconter toutes nos aventures incroyables.

 

J’ai adoré ma durée en Ardèche: L’accommodation était franchement luxueuse, les moniteurs trop top, la région trop jolie, les activités trop chouettes. Je veux utiliser encore quelques règles pour vous parler de la cuisine phénoménale dont j’ai pu profiter. Tous les repas étaient délicieux! Le matin on a mangé des omelettes, des pains au chocolat faits maison ou même du pain doré. Le midi on mangeait des hamburgers, des wraps…Même pour le goûter ils nous ont gâtés avec des éclairs, des crêpes ou de la pastèque.  Et le soir ils nous faisaient trois plats! Des entrées comme une soupe aux petits pois, du melon avec du jambon, des feuilletés au fromages de chèvre pomme et miel, ou des boules de risotto frites. Suivi par des plats principaux comme de la carbonade, des spaghettis bolognaise, de la pizza ou du BBQ.  Et pour finir des desserts comme de la glace, du tiramisu, du gâteaux aux pommes ou un moelleux  avec cœur coulant…mmmm comme c’était bon, la cuisine s’est vraiment gavée pour nous. Lorsque j’avais choisi l’option gastronomique j’ai même pu joindre la cuisine pour cuisiner avec eux. Ils étaient très motivés, ils apportaient toujours de l’ambiance même pendant la vaisselle et ils étaient trop gentils.

J’avais un peu peur au début que je n’allais pas trop aimer ce camp, je pensais que s’était beaucoup trop sportif pour moi, que le niveau de français allait être trop haut, que je n’allais pas faire des amis. Mais j’ai adoré toutes les activités même le karting que je n’aurais jamais fait moi-même, j’ai toujours pu suivre tout ce qu’ils ont dit et tout le monde, les participants, les moniteurs et même des passants m’ont dit que mon français était excellent et puis pour terminer je me suis vraiment fait des amis pour la vie. Sans eux la semaine n’aurait pas été pareille. C’était une expérience fantastique!